Annonces

Partenaires

Rechercher


Annonces

18 visiteur(s) en ligne
Aujourd'hui : 678

Unihorse > Articles, tests, cours > Choisir et acquérir son cheval - Avoir le coup d'oeil, et savoir à quoi s'attendre lors de la visite






Choisir et acquérir son cheval

>> Auteur : Miss Tralala

Commentaires




Avoir le coup d'oeil, et savoir à quoi s'attendre lors de la visite

Tout cheval possède des caractéristiques propres, à ne pas négliger lors du choix. Nous allons voir dans cette partie les trois principales: les aplombs, le caractère et le respect de l'animal.

Les Aplombs



Les aplombs d'un cheval sont très importants, en ce sens qu'ils peuvent entraîner des problèmes de déplacement, une usure de certaines articulations ou un risque accru concernant certaines blessures. Il s'agit donc, lors de l'achat d'un cheval, d'un paramètre à ne pas prendre à la légère.

Que sont les aplombs?


On appelle aplombs la position des membres et des pieds d'un cheval par rapport au sol, l'angle qu'ils forment avec ce dernier et avec le corps du cheval, en d'autres termes la façon de se tenir du cheval.

Comment évaluer les aplombs d'un cheval?


Tout d'abord, il est préférable, lors d'un achat et si l'on n'est pas soi-même expérimenté, d'être accompagné d'une personne apte à juger un cheval. Les défauts d'aplomb ne sont pas toujours flagrants, et une personne peu habituée à les distinguer peut facilement "passer à côté".
On ne peut juger des aplombs d'un cheval que sur un sol régulier et horizontal, comme, par exemple, une surface de goudron ou une dalle de béton.
Nous allons voir dans le prochain paragraphe qu'il existe différentes types d'aplombs. Pour évaluer ceux d'un cheval, il est nécessaire de pouvoir tourner autour du cheval. L'animal doit être arrêté, les quatre membres posés au sol, le plus au carré possible -on dit d'un cheval qu'il est arrêté au carré lorsque ses membres sont parfaitement alignés de face et de profil-. On peut alors observer la position que prennent les jambes de l'animal. Il faut regarder le cheval de face, de dos et de chaque côté de profil, en notant la position des membres par rapport à certaines lignes verticales, imaginaires. On doit observer chaque couple de membres -antérieurs et postérieurs- séparément.

Quels sont les types d'aplombs existants?


Il faut savoir qu'on différencie, tout d'abord, les aplombs postérieurs et antérieurs selon les membres sur lesquels on les observe. D'autre part, certains défauts sont visibles de profil, et d'autres de face.
Les deux planches ci-dessous montrent un animal aux aplombs corrects, de face et de profil.
Image: aplomb_profil.jpg
Image: face.jpg
Les lignes imaginaires mentionnées dans le paragraphe précédent sont notées sur ces images.

Les défauts d'aplombs de profil:

Antérieurs et postérieurs:
- Cheval sous lui: Les membres antérieurs sont en arrière de la ligne d'aplombs, les membres postérieurs en avant de cette ligne. Ce défaut favorise des allures rasantes côté antérieurs, expose le cheval à forger et engendre une surcharge sur les postérieurs.
Image: souslui_devant.jpgImage: souslui_derriere.jpg

-Cheval campé: si ce n'est pas le résultat d'un entraînement particulier, c'est un signe d'usure ou de souffrance. Cela entraîne un manque de force dans la ligne du dos, l'arrière-main, et fatigue les jarrets.
Un cheval campé du devant et sous lui du derrière peut souffrir des pieds.
Image: campe_devant.jpgImage: campe_derriere.jpg

-Cheval court-jointé: paturon trop court ou trop droit par rapport au sol, ce qui donne des allures sèches et prédispose aux tares osseuses de cette zone.
Image: courtjointe_devant.jpg

-Cheval long-jointé: le paturon est trop long ou trop incliné par rapport au sol, ce qui fatigue les tendons. Cela entraîne cependant des allures souples.
Image: longjointe_devant.jpg

Antérieurs seulement:

-Cheval brassicourt: genou incurvé en avant de la ligne, défaut de naissance, mais le membre est solide, ne vacille pas. Avec l'âge et le travail ce défaut peut entraîner une fatigué prématurée des membres.
Si le membre vacille, il s'agit d'un cheval arqué, ce défaut est acquis par l'usure, c'est un signe de fatigue.
Image: brassicourt.jpg

-Cheval au genou creux: le genou est incurvé vers l'arrière, ce qui nuit à l'impulsion et favorise le claquage.
Image: genou_creux.jpg

-Cheval bouleté: le boulet est en avant de la ligne d'aplomb. C'est un défaut grave.
Image: boulete.jpg

Postérieurs seulement:

-Cheval aux jarrets coudés: les jarrets sont trop fermés, souvent combiné à un cheval sous lui du derrière. Surcharge postérieure.
Image: jarrets_coudes.jpg

-Cheval aux jarrets droits: les jarrets sont trop ouverts, souvent combiné avec un cheval campé du derrière, fatigue précoce des jarrets.
Image: jarrets_droits.jpg

Les défauts d'aplombs vus de face:

Antérieurs et postérieurs:

-Cheval ouvert: Les membres sont en dehors de l'axe de la verticale, devant le cheval perd de la rapidité, derrière, le cheval possède une grande impulsion mais fatigue vite.
Image: ouvert_devant.jpgImage: ouvert_derriere.jpg

-Cheval serré: Les membres sont en dedans de l'axe vertical, ce qui entraîne une perte de solidité et des atteintes.
Image: serre_devant.jpgImage: serre_derriere.jpg

-Cheval panard: Membre ou pieds tournés vers l'extérieur.
Image: panard_devant.jpgImage: panard_derriere.jpg

-Cheval cagneux: Pieds ou membres tournés vers l'intérieur, prédispose à des atteintes avec le fer.
Image: cagneux_devant.jpgImage: cagneux_derriere.jpg

-Cheval cambré: Les genoux ou jarrets sont écartés en dehors de la ligne d'aplomb, cheval maladroit et peu solide, prédispose à un genou arqué ou à l'usure des jarrets.
Image: genoux_cambres.jpgImage: jarrets_cambres.jpg

Antérieurs seulement:
-Cheval aux genoux de boeuf: Les genoux sont incurvés en dedans de la ligne d'aplomb, partie interne des membres plus fragile.
Image: genoux_boeuf.jpg

Postérieurs uniquement:
-Cheval aux jarrets crochus, clos: Jarrets en dedans de la ligne d'aplombs, entraîne des défauts d'allures.
Image: jarrets_clos.jpg

Les défauts d'aplomb en marche: termes à connaître
En marche, un cheval panard coupe avec un membre la route du deuxième. Le cheval se croise et le membre au lever se rapproche du membre au poser: risque d'atteintes.
Un cheval cagneux jette en dehors le membre, au lever, puis le ramène au poser: il billarde. Ses jarrets pivotent vers l'extérieur en entraînant le membre, ses jarrets vacillent.
Un cheval sous lui du derrière aura tendance à forger: la pince du sabot postérieur vient frapper le sabot antérieur. Si ce sont les chairs qui sont touchées, le cheval se touche, si il se blesse en faisant cela, il s'atteint.
Un cheval rase le tapis si ses sabots frôlent le sol, et bute sur sa pince vient alors heurter le sol. Il peut alors trébucher.

Caractère et antécédents:


Caractère


Le caractère est une composante importante dans le choix d'un cheval. Selon le niveau du cavalier, certains tempéraments sont à éviter.
Différents termes et expressions permettent de désigner le caractère d'un cheval.
Un cheval dit "chaud" est un cheval fougueux, souvent vif et réactif. On dit aussi qu'il "a du sang".
Un cheval plus calme est "froid", c'est un animal docile.
Un cheval très peureux, le genre à faire des écarts pour tout ou rien, est dit "sur l'œil".
Un cheval "bien dans sa tête" est l'animal idéal en termes de caractère puisque cette expression désigne un animal équilibré, respectueux et sans crainte excessive.
Souvent on n'a qu'un aperçu du caractère de l'animal à l'essai. Il est cependant possible d'évaluer son niveau de nervosité, sa réponse aux ordres, sa concentration ou sa confiance en son cavalier. Il faut cependant savoir que le comportement du cheval pourra être modifié, en bien ou en mal, par sa relation avec le cavalier et le travail.
L'importance du caractère dépend de votre niveau: un cavalier inexpérimenté ou peu sûr de lui a intérêt à éviter d'acquérir un animal sur l'œil ou par trop fougueux, et à se tourner vers un cheval plus calme. Mais un cavalier expérimenté peut gérer ce genre d'animal. Il importe donc lors de l'achat d'être lucide sur votre niveau équestre: pourrez vous monter, travailler, soigner ce cheval avec votre niveau?

Antécédents


J'entends par là le parcours du cheval. Il est intéressant de connaître le passé de l'animal, en effet, un cheval ayant déjà tourné en concours, un réformé des courses, un poulain juste descendu de sa montagne, à peine débourré ou "vieux routier" de clubs n'auront pas la même réaction à une situation donnée et ne conviendront pas à tous les cavaliers.
L'idéal est également de pouvoir parler avec le propriétaire actuel du cheval ou son cavalier afin de pouvoir répondre à différentes questions:

  • Quel mode de vie a-t-il connu (pré, box, stabulation)? Peut-il s'adapter au vôtre?
  • Quel travail a-t-il reçu (débourrage, cours -niveau?-, concours, extérieur...)?
  • Présente-t-il des problèmes particuliers (montée dans le van, difficile à attraper au pré...)?
  • Quelles ont été ses relations avec les humains (débutants, confirmés, professionnels, enfants) et les autres animaux (chiens, autres chevaux...)?

Et toutes celles qui vous sembleront utiles.

Le respect


Le respect est fondamental dans la relation cavalier-cheval, c'est d'ailleurs la première chose qu'on enseigne à un cheval, ne serais-ce que pour notre propre sécurité. Avec sa masse supérieure, sa grande force, ses réactions pas toujours prévisibles, il est essentiel pour des raisons de sécurité que le cheval soit respectueux.

Respect en main:


A l'essai, il faut tester le cheval non seulement monté, mais aussi en main, en le faisant marcher en longe et licol.
Un cheval respectueux en main:

  • Suit le longeur sans qu'on doive tirer outre mesure pour le "déplanter".
  • Respecte une distance donnée avec son longeur, reste derrière lui sans que son épaule ne le dépasse.
  • S'arrête lorsque le longeur s'arrête, sans qu'il faille s'agripper de tout son poids à la longe.
  • Ne tire pas, ne "tracte" pas le longeur, ne décide pas de choisir sa propre route et ne le bouscule pas.
  • Ne prête pas trop attention aux autres chevaux, en ce sens qu'il reste aux côtés de son cavalier même si un autre cheval l'attire manifestement.
  • A l'attache, se pousse lorsqu'on le lui demande et ne menace pas le cavalier qui s'approche.

Ces notions sont cependant assez suggestives puisque chaque cavalier sait ce qu'il accepte et n'accepte pas de la part d'un cheval. L'essentiel est donc que le niveau de respect de l'animal corresponde à peu près à vos critères, qu'il ne soit pas dangereux, sachant que le respect, comme tout le reste, s'apprend. Il n'est donc pas indispensable que le cheval soit parfaitement aux ordres lors de l'essai, l'essentiel est qu'il ait les notions de bases.

Respect monté:


Monté, le respect du cheval se distingue surtout par son écoute aux ordres.
Il est important de tester le cheval, non seulement en carrière, mais aussi en extérieur.
Un cheval respectueux en carrière est un cheval qui:

  • Ne bouge pas au montoir.
  • Respecte le "contrat d'allures", ne prend pas de lui-même l'initiative d'accélérer, par exemple.
  • N'oublie pas qu'il a un cavalier! Donc répond aux rênes sans qu'on doive lui "démonter les dents", ne colle pas aux jambes, n'embarque pas le cavalier, respecte la direction imposée.
    Ces critères sont eux aussi différents selon les cavaliers.


L'extérieur pose un nouveau problème: l'environnement ne canalise pas le cheval, quantité d'imprévus peuvent surgir inopinément. En extérieur on ajoutera donc un certain nombre de critères:
  • Le cheval respecte l'allure imposée même rênes relâchées, ne s'arrête pas pour brouter, suit la direction imposée.
  • Il ne bouge pas si le cavalier doit descendre, ne tire pas, sait rester calmement immobile.
    Comme toujours le point le plus important est que la sécurité du cavalier soit assurée.


  1  2  34  5  6
< < page précédente page suivante > >

Poster un commentaire
Pseudonyme :
Mail (facultatif) :
Titre du commentaire :
   
Hauteur de la zone de saisie :     ||         ||     Uploader une image

code_image

Changer le code

Surveiller les réponses

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article !