Annonces

Partenaires

Rechercher


Annonces

5 visiteur(s) en ligne
Aujourd'hui : 286

Unihorse > Articles, tests, cours > Toiletter son cheval : une affaire d'art






Toiletter son cheval : une affaire d'art

>> Auteur : Miss Tralala

Commentaires




Toiletter son cheval



Pour toiletter son cheval, il faut d'abord avoir le matériel adéquat :

  • Une paire de ciseaux
  • Un peigne à crin (qui est aussi dans votre boîte de pansage
  • Des élastiques en caoutchouc
  • Eventuellement un quarter marker



La paire de ciseaux doit être à bouts ronds pour le pas risquer de blesser le cheval s'il fait un mouvement brusque.
Le peigne à crin est là pour démêler et séparer la crinière en mèches égales pour le tressage.
Les élastiques ne doivent pas être trop petits ni trop larges car cela obligerait à ne pas les fixer correctement aux crins soignés.
Le quarter marker est seulement là pour donner une touche d'originalité lors de sorties en concours.

Toiletter la tête... Du bout du nez aux oreilles !



Tout d'abord pour toiletter la tête, passer le licol de votre monture seulement autour de son encolure si elle ne bouge pas trop. Votre premier travail est au niveau du passage de têtière : sur une longueur de deux doigts il vous faut couper les crins à ras jusqu'au cuir de l'encolure pour ne pas risquer de les casser. Ainsi, les crins ne partiront pas dans tous les sens et ne pourront pas être abîmés ! (Quand il n'y en a pas, ils ne le peuvent pas ! ) et ce sera bien plus esthétique...

Ensuite, on va s'occuper des oreilles. Si votre cheval ne se laisse pas prendre les oreilles, je vous conseille d'y aller franchement : caressez les promptement de la racine à la base pendant deux bonnes minutes et ce à chaque pansage ensuite. Pour les poils au niveau des oreilles, il ne faut surtout pas couper ceux à l'intérieur de ces dernières : en effet, ils protègent leur appareil auditif et empêchent un trop grand nombre d'insecte à s'y réfugier. Donc il faut fermer l'oreille en accentuant juste le pli naturel. Seuls les poils qui dépassent seront à couper.

Puis, au niveau de l'auge et des ganaches, souvent les poneys ont plus de poils que les chevaux. Attention aux vibrisses et aux cils autour des naseaux qui ont une fonction sensorielle très importante. Vous pouvez donc couper les poils dépassant au niveau de l'auge et des ganaches en faisant extrêmement attention. Si le reste des poils sur la tête est trop long, vous pouvez aussi utiliser une petite tondeuse de finition : toute petite, pratique et ne faisant aucun bruit, les chevaux n'en ont pas peur !

Puis, au niveau du bout du nez, pour les chevaux à la peau noire, vous pouvez mettre en valeur cette couleur en appliquant un peu d'huile d'olive et en massant : le noir de la peau ressortira et se mettra en valeur de lui-même !

Toiletter la robe.



Toiletter la robe, c'est tout d'abord laver son cheval (Voir cette section) et le panser. (Voir cette section)

Ensuite, nous allons commencer par les membres. Lorsqu'on toilette les membres, c'est le plus souvent au niveau des poils des fanons et à l'arrière des tendons. Attention, si votre cheval vit au pré, il ne faut pas les couper car ces poils, en faisant glisser l'eau de pluie le long sur le sol sans stagner au niveau des paturons, limitent les crevasses à cet endroit là. Avec votre paire de ciseaux à bouts ronds, vous pouvez descendre le long des tendons en sectionnant tous les poils, mais au niveau des fanons, il vaut mieux en laisser un peu : désépaississez plutôt la touffe de poils. Pour cela, prenez votre peigne et passez-le une première fois tout en haut du fanon. Vous pouvez tout couper jusqu'au commencement de la courbe allant vers l'intérieur du pied. Là, laissez-le glisser sur un doigt puis vous pouvez couper. Pour les prochains passages, laissez glisser sur deux doigts, voire deux et demi sur le dernier passage.

Toiletter la crinière.



Pour la crinière, il y a mille et une façons de la mettre en valeur par des nattes... Etc. Mais tout repose tout d'abord sur l'égalisation de celle-ci ! Pour égaliser une crinière, vous avez besoin de votre peigne en fer. Commencez soit par le haut de la nuque pour aller jusqu'au garrot, soit du garrot pour aller jusqu'au haut de la nuque : en effet, si vous commencez par le milieu, vous aurez bien plus de chance que cela ne soit pas égal ni symétrique. Passez votre peigne de bas en haut dans une mèche pour ne garder que les poils les plus longs, enroulez ce les crins qui restent autour de votre peigne et tirez dessus d'un coup sec. Les crins doivent venir et votre cheval n'a pas mal : la crinière est un endroit insensible.

Ensuite, vous pourrez passer au nattage. Il y a beaucoup de façons de natter son cheval. Le plus courant en compétition sont les pions, mais je vous décrirai comment faire aussi la tresse portugaise et le damier. La couleur des élastiques est variable : vous pouvez soit prendre la couleur de la crinière de votre cheval, soit prendre une couleur qui tranche franchement. Pour les chevaux noirs, par exemple, vous pourriez prendre des élastiques noirs comme sa robe, mais aussi blancs, rouges ou même jaunes pour bien trancher sa robe !

Les pions roulés.

Image: pions.jpgCes pions se font rapidement mais ne tiendront qu'une journée. La plupart des cavaliers font les tresses la veille du concours et les pions juste avant. Il faut tout d'abord, donc, faire des tresses régulières. Faites attention à avoir un nombre impair de tresses, sans compter le toupet ! Séparez la crinière en mèches égales et régulières et passer un élastique à chacune d'elles. Ensuite, prenez une éponge ou un linge humide et mouillez la première mèche avant de la tresser très serrée. Lorsque la natte est terminée, passer un élastique et serrer le bien. Puis, plaquez la tresse vers le bas pour que le pion reste bien en place et enroulez la natte sur elle-même jusqu'à la base de la crinière. Passez un ou deux élastiques pour que cela tienne bien et faites de même pour toutes les autres mèches. Pour le toupet, ne faites pas de pion s'il est trop fin ou bien si la tête de votre cheval est un peu lourde, lâché cela fait bien mieux !

La tresse portugaise.

La tresse portugaise met en valeur les encolures arrondies et musclées. Elle se commence au niveau de la nuque et descend tout le long de l'encolure pour aller jusqu'au garrot. Prenez des brins de crins au niveau de la nuque et commencez une tresse, puis prenez d'autres crins pour ajouter à ceux-ci et ainsi continuer la tresse ! La tresse doit être bien serrée et plaquée le long de l'encolure.

Le damier.

Image: damier.jpgLe damier ne peut se réaliser que sur des crinières longues voire très longues. C'est un style de coiffure adapté pour des spectacles mais pour des concours officiels, préférez-lui des pions. Pour commencer, il vous faut avoir démêler la crinière de votre cheval sans produit pour qu'ils ne soient pas trop lisses. Séparez la crinière en 12 à 20 mèches selon sa longueur et son épaisseur et nouez les avec des élastiques à crinière. Départagez chacune de ses mèches en deux sauf la première et la dernière et attachez ces nouvelles mèches deux à deux, et ainsi de suite jusqu'à ce que la crinière ne soit plus assez longue. A la fin du damier, il vous faut obtenir une ou deux mèches que vous relierez de la même manière pour bien le finir.

Toiletter la queue.



Image: queue.jpgSi vous faites de la compétition western, sachez que la queue doit être coupée droit au niveau des boulets (si elle n'est pas assez longue ce n'est pas grave, mais elle doit être coupée droit) ou bien vous pouvez la tresser normalement et remonter toute la tresse jusqu'au niveau du couard où vous la nouerez.

Pour les compétitions classiques, si votre cheval a une queue peu fournie, vous pouvez essayer de l'épiler au niveau du haut du couard mais tous les chevaux ne supportent pas ça ! Si les poils à cet endroit le permettent, vous pouvez natter la queue de votre cheval à l'Africaine : Humidifiez d'abord la haut de la queue et prenez ensuite trois petites mèches sur le dessous de cette dernière (deux d'un côté et une de l'autre). Commencez à tresser et prenez au fur et à mesure d'autres petites mèches pour venir compléter votre tresse. Descendez ainsi tout le long du couard (ou aussi sur les trois quarts de la queue) et lorsque vous y arrivez, finissez la tresse normalement sans reprendre de mèches. Attachez l'extrémité avec un élastique et faites ensuite une boucle ou non, selon votre goût.






Poster un commentaire
Pseudonyme :
Mail (facultatif) :
Titre du commentaire :
   
Hauteur de la zone de saisie :     ||         ||     Uploader une image

code_image

Changer le code

Surveiller les réponses

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article !