Annonces

Partenaires

Rechercher


Annonces

21 visiteur(s) en ligne
Aujourd'hui : 289

Unihorse > Articles, tests, cours > La boîte de pansage, une affaire d'organisation






  >> Sommaire :  >>

La boîte de pansage, une affaire d'organisation

>> Auteur : Miss Tralala

Commentaires




La boîte de pansage idéale.



Pour bien toiletter votre cheval, il vous faut tout d'abord une boîte de pansage digne de ce nom. Il existe différents types de boîtes de pansage : les plus courantes et utilisées par les jeunes cavaliers montant en club sont celles en plastique assez résistant mais d'autres modèles peuvent plus convenir à des cavaliers propriétaires comme un assemblage de plusieurs cagettes sur des roues pour un transport plus aisé. Evidemment, chacun peut bidouiller sa propre boîte pour différents desseins : plus pratique, plus esthétique, plus léger... Etc.

Votre boîte de pansage, pour être à la hauteur du cheval dont vous voulez vous occuper, doit comporter plusieurs objets indispensables.

Voici tout d'abord une liste ne comportant que le strict minimum :

  • Une étrille (en caoutchouc ou en fer, en plastique ou à l'américaine)
  • Un bouchon (aux poils assez drus mais pas trop longs sauf pour les chevaux chatouilleux)
  • Une brosse douce (aux poils plus fins que ceux du bouchon et assez soyeux)
  • Un cure-pied (avec ou sans mini brosse incluse)
  • Une éponge (sans partie rugueuse)


Voici la liste d'une boîte de pansage complète : (on peut évidemment toujours en rajouter) :
  • Une étrille (en caoutchouc, fer, plastique ou à l'américaine)
  • Un bouchon (aux poils assez drus mais pas trop longs)
  • Une brosse de tête (aux poils assez drus mais assez longs)
  • Une brosse à crins (souvent on utilise les brosses à cheveux)
  • Un peigne en métal
  • Un cure-pied (avec ou sans mini brosse incluse)
  • Une brosse à pied (vieux bouchons ou brosses quelconques correspondant aux critères du bouchon)
  • Une époussette (un chiffon lustrant)
  • Un couteau de chaleur
  • Deux éponges (sans partie rugueuse)


Maintenant, me diriez-vous, comment choisir le bon équipement ? Et bien, je vous dirais que je vais l'expliquer !

Déjà, chaque cheval et chaque cavalier sont uniques. On ne peut pas dire tout de suite « c'est ça qu'il te faut ». Impossible. Je vais donc m'efforcer d'être objective dans mes conseils.

L'étrille : Caoutchouc, fer, plastique ou américaine ?



Image: etrille.jpg
Petite étrille en caoutchouc mou


L'étrille en caoutchouc est la plus légère. Sa forme ovale peut être très facilement prise en main. Mais les pics de caoutchouc sont assez espacés et peu longs et, de plus, leur bout est plutôt rond. Cela semble suffire pour un type de poils courts et charnus ou bien pour des chevaux qui n'ont pas l'occasion de trop se rouler dans la poussière.

L'étrille en fer est plus lourde et moins maniable. Cependant, comme elle n'a que des plaques, la dépoussiérage est nettement plus facile et lorsqu'on veut la vider de la poussière qu'elle a accumulée cela est bien plus rapide et il ne reste pas de poils coincés. Mais cette étrille, étant assez dure, convient seulement aux parties très charnues du corps du cheval et est plus conseillée pour les poneys dont la constitution est plus robuste ou les chevaux de trait.

L'étrille en plastique peut être petite ou grande et est très maniable. Ses pics, assez longs, s'incrustent facilement sous les poils et sortent la poussière facilement, elle est légère et passe sur tous les chevaux et est particulièrement efficace sur les équidés à poils longs. Mais attention, car la plupart de ces étrilles en plastique retournent les poils et ensuite cela peut créer des épis pas très jolis à la longue.

L'étrille américaine possède deux faces : une où les pics sont pointus comme pour une étrille en plastique et une deuxième où ils sont coupés et ont la tête plutôt carrée comme pour celles en caoutchouc. Elles se choisissent selon l'usage dont on veut en faire. Mais la matière est tout de même du fer donc attention de bien la passer uniquement sur les parties charnues de votre monture. La maniabilité de cette étrille est un peu meilleure que celle des autres car une poignée en sort pour permettre un plus grand panel de mouvement.

Le bouchon, pour chevaux chatouilleux ou non ?



Image: bouchon.jpg

La plupart du temps, un bouchon a des poils plutôt courts et assez rigides pour pouvoir éliminer la crasse plus facilement après le passage de l'étrille. Mais certain chevaux très chatouilleux ne supportent pas ces poils, justement. Cela peut devenir assez embêtant s'il commence à bouger dès que vous le pansez au bouchon. Pour cela, on a trouvé une solution : il suffit de trouver une brosse avec les poils tout autant rigides mais plus longs ! Un peu comme la brosse de tête. Les poils ayant plus de mobilité, cela chatouille beaucoup moins, voire plus du tout le cheval.

La brosse de tête.



Image: brossedouce.jpg

Comme brosse de tête, le plus souvent les cavaliers utilisent la brosse douce, étant donné que les poils de celle-ci sont souples et plutôt doux. Il est vrai que la tête d'un cheval est l'une des parties de son corps les plus sensibles donc il faut faire attention à ne pas leur faire mal. Mais au lieu de la brosse douce, qui passe aussi sur les membres et la robe du cheval, certains utilisent une brosse aux poils assez souples mais assez longs aussi. Ainsi, cela nettoie facilement les petits poils de la tête et cela ne risque en aucun cas de blesser ou contaminer le cheval (si les membres ont subit des enflures ou autre)

La brosse à crin : brosse à cheveux ou spécifique ?


Image: brosseacrins.jpg

Au niveau de la brosse à crins, certains utilisent le bouchon ou l'étrille... Ce qui n'est pas du tout conseillé : d'abord l'étrille casse les crins et les rend beaucoup plus secs et ensuite le bouchon est fait pour enlever la crasse sous les poils, près de la peau et la queue n'ont pas du tout la même matière. Maintenant, on s'est aperçu que les brosses à cheveux conviennent très bien car, étant conçues pour ne pas abîmer les cheveux, elles n'abîment pas non plus les crins et les démêlent facilement. Cela n'est pas très difficile à se procurer et est vraiment très pratique. Il existe pourtant aussi une brosse spécifique pour les crins que l'on peut trouver dans des magasins d'équipement pour les équidés : elles ressemblent à des brosses normales sauf qu'elles sont plus petites et leurs poils sont bien plus courts mais aussi rigides que ceux d'un bouchon. Comme elles sont spécifiques, elles n'entraînent pas de mauvaises choses mais lorsque vous voudrez démêler avec un produit les crins de votre monture, elles n'étalent pas correctement le produit...

Le cure-pieds... Quelle forme choisir ?



Image: curepieds.jpg
Les cure-pieds que l'on peut trouver dans le commerce peuvent avoir plusieurs formes : l'un ne sera plié qu'une seule fois en angle droit et l'autre sera arrondi au niveau de l'angle. L'un aura une brosse et l'autre non... Etc. Il existe tellement de cure-pieds différents que choisir devient difficile. Les plus résistants sont ceux qui sont en fer avec une gaine en plastique, les plus pratiques sont ceux avec la brosse incluse mais aucun ne surpasse vraiment les autres ! Cependant, attention à ne pas prendre un cure-pied qui soit pointu car cela peut faire très mal à votre cheval.


La brosse à pieds, la plus facile à trouver.



Image: brosseapieds.jpg

La brosse à pied est certainement la plus facile à trouver : pas de norme spécifique si ce n'est des poils durs. Un vieux bouchon peut parfaitement convenir, tout comme des brosse à récurer ou autre ! Il y a bien des mini brosses pour les pieds ou bien celles incluses sur les cure-pieds, mais toutes font l'affaire.

Le couteau de chaleur.



Le couteau de chaleur ne sert que l'été ou lors de séances très intenses durant lesquelles le cheval transpire beaucoup. Néanmoins, il faut faire attention à ce que l'on prend. Les meilleurs models sont incontestablement ceux en caoutchouc rigides. Certains ont du plastique pour faire la forme en arc de cercle qui permet une meilleure évacuation de l'eau ou de la transpiration, et d'autres ne sont que des bandes de caoutchouc rigide que le cavalier arque lui-même...

Image: couteaudechaleur.jpg


Poster un commentaire
Pseudonyme :
Mail (facultatif) :
Titre du commentaire :
   
Hauteur de la zone de saisie :     ||         ||     Uploader une image

code_image

Changer le code

Surveiller les réponses

Pages :1



Posté par Miss, le 2009-04-05 16:44:29

Panser ou penser ?

Hop !



Pages :1