Annonces

Partenaires

Rechercher


Annonces

15 visiteur(s) en ligne
Aujourd'hui : 712

Unihorse > Articles, tests, cours > Embouchures et ennasures - Les différentes embouchures






Embouchures et ennasures

>> Auteur : Miss Tralala

Commentaires




Les différentes embouchures

Le mors en question



Tous les propriétaires se sont un jour questionnés, en progressant sur la voie de l'équitation avec leur monture, s'il avait intérêt ou non à changer d'embouchure. Pour être plus à même de contrôler son cheval ou pour être plus à l'aise dans des circonstances particulières comme des promenades ou ce genre de chose.
Et voilà que, arrivant pleins de questions en tête dans un magasin, on tombe sur un étalage entier de divers mors et embouchures, avec des composants innovants, des formes inédites, des propositions en veux-tu, en-voilà. Et pour trouver ce qui peut le mieux convenir à son couple cheval/cavalier, quelle est la meilleure solution ? Bien souvent, les connaissances nous manquent pour répondre à ces questions qui pourtant sont essentielles.
Tout d'abord, il faut savoir dans quel sens on veut aller, définir vraiment ce que l'on recherche. Sans oublier que le matériel ne fait pas de révolution, mais c'est plutôt l'équitation qu'il faut remettre en cause si l'on a un problème au travail ou en extérieur avec sa monture.
Nous allons donc présenter les mors les plus communs pour avoir un horizon moins couvert.


Les mors de filet


Présentation


Les mors de filet se distinguent des autres mors par leur simplicité : ils ont tous déjà des anneaux au niveau de la base des canons, se positionnant parallèlement à la commissure des lèvres.
Image: morsava38252501.jpg
Les mors de filet s'utilisent seuls ou accompagnés, sauf pour certains cas où des branches sont présentes sur le modèle, comme pour le Pelham ou les mors Pessoas, qui s'utilisent toujours seuls.

Ces mors sont souvent utilisés pour une équitation classique, le dressage à bas niveau et les autres disciplines, quelles qu'elles soient. En effet, étant très divers, les mors de filet s'adaptent facilement à l'usage dont on veut en faire !

Modèles et effets



Les modèles les plus courants dans nos écuries aujourd'hui sont sans doute le mors de filet à anneaux à simple brisure, et le mors de filet à olives. Il n'y a que très peu de différences entre ces deux modèles. Simplement, le mors à olives a un canon qui remonte plus haut sur les anneaux et donc a moins de chance de blesser la commissure des lèvres du cheval en la lui pinçant.
Ces mors sont très souvent utilisés pour débourrer les poulains et les dresser, car ce sont les moins contraignants. Bien sûr, on peu trouver diverses déclinaisons de ces modèles comme des jouets pour que le cheval joue avec sa langue, des doubles brisures qui épousent encore mieux la forme de la bouche du cheval, etc. ...

Image: mors_a_anneaux.jpgImage: mors_a_olives.jpg

Dans le même esprit, on peut retrouver également des mors Verduns et les mors à aiguilles. Ces mors ne sortent pas de la bouche du cheval et permettent une facilité d'apprentissage de la direction.
Image: mors_verdun.jpgImage: mors_a_aiguilles.jpg
Puis, il existe aussi une gamme de mors de filet plus contraignant, comme les mors Pelham ou Pessoas. En effet, ces dispositifs sont complétés de branches plus ou moins longues avec des autres anneaux plus petits. Ils ont un effet de levier sur la bouche du cheval et son souvent équipés de gourmette. Une gourmette est un assemblage de petits anneaux de métal, ou parfois simplement une lanière de cuir, qui passe sous le menton du cheval et agit dès que les rênes se tendent en se pressant derrière le menton de la monture.
Ces mors sont à utiliser avec parcimonie, en sachant les effets qu'ils enduisent et en adaptant ses actions de mains. Ce sont des mors qui, entre de mauvaises mains, vont détruire la bouche du cheval.

Image: mors_pelham.jpgImage: mors_pessoa.jpgImage: mors_baucher2.jpg






Enfin, il existe des mors à effets plus spécifiques comme les mors releveurs, dont les anneaux sont percés pour laisser passer un matériel spécifique. Ce sont des mors qui sont souvent utilisés pour corriger un défaut de main, ou d'appui sur la main. Mais le matériel ne fait pas tout, rappelons-le.
Image: mors_releveur.jpg
Pour finir, les embouchures d'attelage sont assez spécifiques elles aussi. Cependant, on peut facilement généraliser en disant qu'ils sont aussi assez sévère, donc si vous menez un attelage, garder la main légère !

Image: att_mors_cou_de_poing.jpgImage: att_mors_papillon.jpg
Spécifiquement, certains entraîneurs de chevaux de course utilisent des mors spécialement conçu pour cette activité... Mais permettez-moi de dire pauvres chevaux !

Image: mors_de_course.jpg


Les mors à assembler pour une bride


Présentation



Les brides sont des bridons complexes. En effet, une bride est composée de deux mors, donc quatre montants et quatre rênes. Elle est utilisée en dressage de haut niveau, pour plus de précision dans les demandes que l'on donne à son cheval par la bouche.
Une bride est composée d'un mors de filet simple la plupart du temps, assemblé à un mors droit à branches. Ce deuxième mors est sévère et, si on l'utilise trop, casse l'impulsion du cheval et risque de l'encapuchonner. Maintenant, il existe cependant des mors à branches avec passage de langue, pour un meilleur confort pour le cheval. Il faut par contre faire attention à ces modèles, au risque d'être trop prononcés pour entrer dans la bouche de votre monture et donc lui blesser le palais.
Il faut donc prêter un intérêt tout particulier à ces mors spéciaux.


Modèles


Il n'y a pas beaucoup de modèles différents de mors à branches pour les brides. Ils se ressemblent en fait tous beaucoup. Les différences peuvent résider dans la matière dans laquelle ils sont faits, les passages de langue ou les jouets de langue même.

Image: mors_bride1.jpgImage: mors_bride2.jpg

Les mors pour d'autres équitations


Présentation


Les mors pour les autres équitations sont par exemple les mors espagnols, les mors western ou encore américains. Bien sûr, ce sont les principaux, et il existe une multitude de mors étrangers que l'on ne va pas citer ici.
Selon l'équitation voulue, les mors sont adaptés aux besoins du cavalier par rapport à son cheval, et aux demandes qu'il peut faire. On ne demandera pas de la même manière la même chose en équitation classique et en équitation western par exemple !
Ils peuvent plus ou moins se ressembler, mais la plupart du temps des similarités sont observables entre les différentes montes, c'est ainsi que les mors peuvent innover tout en restant assez classiques. De par leur matière, et par les petites choses rajoutées sur les canons pour détendre le cheval.
Les mors spécialisés sont souvent sévères pour qui ne sait pas s'en servir, il faut donc avoir une certaine expérience et une monte adaptée, comme toujours.

Tout d'abord, le mors espagnol a la particularité d'être un peu comme les mors Verdun, sauf que les anneaux sont plats où les rênes passent, et élargis. Ainsi, deux fentes sont pratiquées dans cette partie des anneaux et on y passe les rênes. Soit dans la fente du haut, soit dans celle du bas. Suivant où les rênes sont placées, l'effet sera plus ou moins dur. Un mors espagnol est toujours accompagné d'une gourmette. Il existe aussi des mors espagnols qui ressemblent à des mors à branches pour bride.

Pour le mors western, il faut tout d'abord souligner que c'est un mors très contraignant et sévère. Toute action de main est multipliée sur la bouche du cheval. C'est pourquoi la monte s'effectue rênes longues, avec juste le poids des rênes qui guident le cheval.

Le mors américain est une adaptation du mors western dans une équitation western européenne. Il est moins sévère car les branches sont mobiles autour du canon, contrairement au mors western. Cependant l'effet de levier est tout de même très fort, dont il faut l'utiliser avec un cheval ayant beaucoup d'impulsion et surtout avec une main légère. Il a un effet releveur lorsque les rênes sont trop tendues.


Modèles



Nous allons montrer différents modèles de mors américains, de mors espagnols et de mors western.
Commençons d'abord par le mors espagnol :
Image: mors_espagnol2.jpg Image: mors_espagnol1.jpg

Puis le mors western :
Image: mors_western2.jpgImage: mors_western1.jpg

Enfin le mors américain :
Image: mors_americain1.jpgImage: mors_americain2.jpg

Mesures et adaptabilité




Vous avez choisi donc de changer de mors à votre monture, ou simplement vous en achetez un pour la première fois. Il faut donc savoir que les mors sont de différentes mesures, comme pour les humains il y a plusieurs tailles de tour de tête pour la bombe ou le chapeau.

Prendre les mesures de son cheval est essentiel pour que le mors lui aille bien et ne le blesse nullement lorsqu'il travaillera. La principale mesure à prendre est la largeur de bouche. Il faut commencer à mesurer à l'une des commissures de lèvres et noter avec application la mesure pour aller à l'autre commissure de lèvres, en passant dans la bouche évidemment.
Le mieux pour effectuer cette mesure est de prendre une petite cordelette que l'on marquera aux deux commissures et dont on mesurera ensuite la distance.

Il faut que le mors fasse 5 à 10 mm de plus de chaque côté de la bouche de votre cheval. Donc à la mesure que vous aurez trouvée, il vous faudra ajouter minimum 10 mm, maximum 20mm. Les mesures sont standardisées :

  • 105mm pour les poneys shetland aux poneys B environs.
  • 115 mm pour les poneys C et D, et les petits pur-sang.
  • 125 mm pour les chevaux de taille standard
  • 135 mm pour les grands chevaux
  • 145 mm pour les très grands chevaux ou des chevaux à tête massive.
  • 155 à 165mm pour les chevaux de trait.

Attention cependant, ces données sont générales et ne correspondent pas toujours aux cas particuliers. C'est pour cela qu'il vaut mieux mesurer la bouche du cheval. Il faut aussi savoir que sont fabriqués des mors avec des mesures intermédiaires comme 110mm, 120mm... etc.

Un filet trop petit blessera les commissures des lèvres du cheval, ou le pincera ; alors que trop grand, il peut blesser le palais du cheval et les actions de main sont moins précises.

Le matériau de votre mors doit aussi être adapté à votre monture. Voici un tableau récapitulatif des matériaux les plus courants et de leurs effets sur le cheval.

Image: tableau_materiaux.jpg


  12  3  4
< < page précédente page suivante > >

Poster un commentaire
Pseudonyme :
Mail (facultatif) :
Titre du commentaire :
   
Hauteur de la zone de saisie :     ||         ||     Uploader une image

code_image

Changer le code

Surveiller les réponses

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article !