Annonces

Partenaires

Rechercher


Articles liés
Articles de la même catégorie :
    Annonces

    21 visiteur(s) en ligne
    Aujourd'hui : 297

    Unihorse > Articles, tests, cours > Longer un cheval - La longe: utilités






    Longer un cheval

    >> Auteur : Chamallow

    Commentaires




    La longe: utilités

    Le travail à la longe



    Dans l'esprit de beaucoup de personnes qui ne sont pas familières de l'équitation, le cheval ne peut être travaillé que sous la selle, monté...pourtant, il n'est pas nécessaire d'enfourcher notre monture pour travailler avec elle...Il suffit d'une longe pour muscler notre fidèle conquête.
    Le travail à la longe. La première chose qu'un cheval apprend, bien avant la selle et le cavalier. La longe est à la base de tous les apprentissages de l'animal.
    Dans cet article, nous verrons les utilités et usages de la longe, et quelques conseils pratique pour longer votre fidèle monture...sachant, bien sûr, que rien ne remplace l'expérience!


    Utilités du travail à la longe



    Mais à quoi peut bien servir le travail à la longe?

    Tout d'abord, et c'est un des usages les plus connus, à éduquer le jeune cheval. En lui apprenant à travailler en longe avant de le monter, on lui enseigne les codes vocaux, on peut l'habituer au poids de la selle, le laisser bondir comme un cabri sous ce poids inhabituel, sans craindre pour un cavalier. La longe est un intermédiaire, tout comme les longues rênes, entre le licol et le travail monté. Elle permet d'avoir un contact avec la bouche du cheval -si l'on longe avec un mors, ce qui est déconseillé sur un jeune cheval- ou du moins, permet au jeune cheval "d'apprendre" la main, de s'habituer à une sensation somme toute guère agréable. Elle permet également d'éduquer le poulain, lui apprendre à aller aux trois allures, aux ordres, puis l'habituer au filet, à la sangle, et de muscler son dos, de l'habituer au travail, en quelque sorte. En effet, tourner en cercle est assez contraignant, d'un point de vue musculaire, pour le cheval, et le force à travailler l'incurvation...et par là-même, les muscles dorsaux.

    Image: article_mise_en_avant_5.jpg
    Le travail à la longe est un aspect essentiel du dressage du jeune cheval.

    La longe est aussi utile sur un cheval "vieux dans le travail", un animal déjà dressé. Cela peut permettre de travailler le cheval sans cavalier, de "remettre" doucement au travail un animal arrêté un certain temps, ou bien d'échauffer son cheval avant de le monter, et de lui permettre de "jeter son feu", c'est à dire de se défouler, sans risques pour le cavalier, puisque ce dernier est à pied, à l'autre bout de la longe! De la même manière que pour le jeune cheval, on peut travailler la musculature du cheval, à l'aide d'enrênements qui le pousseront à placer son dos d'une certaine manière, à travailler certains muscles et pas d'autres, par exemple.

    Il est fréquent de tenir de jeunes cavaliers en longe, pour une "initiation", ou pour un travail de mise en selle. C'est plus facile pour le cavalier qui n'a pas besoin de se concentrer sur la direction et l'allure, et peut travailler sa position par exemple...je sais, entre autres, que c'est ainsi que j'ai commencé à galoper!

    Enfin, le travail à la longe est la base du travail d'un cheval de voltige...pour que les voltigeurs puissent virevolter sur son dos, il faut tout d'abord que l'animal sache se tenir en longe!

    Le travail à la longe n'est donc à négliger pour aucun cheval.

    Mais comment longer un cheval?

    Image: emnbouchure22.jpg
    Cet animal est longé avec un caveçon.

    1  2
     page suivante > >

    Poster un commentaire
    Pseudonyme :
    Mail (facultatif) :
    Titre du commentaire :
       
    Hauteur de la zone de saisie :     ||         ||     Uploader une image

    code_image

    Changer le code

    Surveiller les réponses

    Aucun commentaire

    Soyez le premier à commenter cet article !